civil


civil

civil, ile [ sivil ] adj. et n. m.
• 1290; lat. civilis, de civis citoyen
I
1(XIVe) Relatif à l'ensemble des citoyens. La vie, la société civile. Guerre civile, entre les citoyens d'un même État (cf. Guerre intestine). ⇒ révolution. Vx Les lois, les vertus civiles, propres à la vie en société organisée. ⇒ civique, social. Mod. DROITS CIVILS, que la loi civile garantit à tous les citoyens. L'exercice, la jouissance des droits civils. Privation des droits civils (dite mort civile). Les droits civils et les droits politiques. Le droit civil, branche du droit privé. 3. droit; civiliste. État civil. Liste civile. Année civile, jour civil, adoptés pour les actes de la vie civile. ⇒ année, jour.
2(1290) Dr. Relatif aux rapports entre les individus. Code civil. Procédure civile. Tribunal civil (opposé à correctionnel) . (1611) Dr. cr. PARTIE CIVILE. partie (I). Se constituer, se porter partie civile : demander des dommages-intérêts pour un préjudice, en dehors de la peine entraînée par le délit.
N. m. Le civil et le criminel. Poursuivre qqn au civil, devant le tribunal civil.
3(1718) Qui n'est pas militaire. Les autorités civiles. « La vie civile n'est pas clémente pour les anciens légionnaires » (Mac Orlan). « Il ôta sa veste vert-de-gris et sortit un pantalon civil en coton » (J.-P. Amette). N. m. Les militaires et les civils. bourgeois, 2. pékin. S'habiller en civil. Dans le civil : dans la vie civile. Que fait-il dans le civil ?
4 Qui n'est pas religieux. Mariage civil, à la mairie. Enterrement civil.
II(1460) Vieilli Qui observe les usages de la bonne société. affable, aimable, courtois, 1. poli; civilité. Il n'a pas été très civil à mon égard. « D'une façon fort civile » (La Fontaine). ⊗ CONTR. Naturel, sauvage. Criminel, commercial, pénal. Militaire. Religieux. — Brutal, grossier, discourtois , impoli, incivil, malhonnête, rustre.

civil nom masculin Personne considérée comme membre d'une collectivité nationale et par opposition à militaire : Évacuer les civils de la zone des combats. La procédure, les juridictions civiles (par opposition au pénal). ● civil (citations) nom masculin Boris Vian Ville-d'Avray 1920-Paris 1959 Le propre du militaire est le sale du civil. En verve P. Horaycivil (expressions) nom masculin Dans le civil, dans la vie professionnelle, en dehors des fonctions assurées dans la vie militaire, ou, familièrement, dans la vie quotidienne, en dehors des activités professionnelles. En civil, vêtu d'un costume de ville pour ceux que leur fonction appelle à être en uniforme : Policier en civil. Au civil, devant une juridiction civile. ● civil, civile adjectif (latin civilis, de civis, citoyen) Qui relève du citoyen, de son statut, en tant que membre d'une collectivité nationale, par opposition à militaire ou à religieux : Populations civiles. Mariage civil. Relatif aux rapports juridiques entre particuliers (par opposition à pénal). ● civil, civile (citations) adjectif (latin civilis, de civis, citoyen) Anatole François Thibault, dit Anatole France Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924 Académie française, 1896 La guerre civile est moins détestable que la guerre avec l'étranger. On sait du moins pourquoi l'on s'y bat. Dernières Pages Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Une guerre entre Européens est une guerre civile. Carnets, albums, journaux civil, civile (difficultés) adjectif (latin civilis, de civis, citoyen) Emploi Distinguer les droits civils, garantis à la personne, et les droits civiques, attachés à la qualité de citoyen. Le droit d'acheter et de vendre est un droit civil ; le droit de vote est le principal droit civique. ● civil, civile (expressions) adjectif (latin civilis, de civis, citoyen) Guerre civile, lutte armée, au sein d'un même État, entre les partisans du pouvoir en place et une fraction importante de la population. Vêtement civil, vêtement de ville, par opposition à l'uniforme ou au costume spécifique d'une fonction. Année civile, année qui commence le 1er janvier à 0 heure et se termine le 31 décembre à 24 heures. Jour civil, jour égal au jour solaire moyen, compté à partir de minuit. Temps civil, temps solaire moyen augmenté de douze heures. Code civil, ouvrage réunissant l'ensemble des dispositions législatives et réglementaires relatives au droit civil. (Tronchet, Portalis, Bigot de Préameneu et Maleville participèrent, à la demande de Bonaparte, à l'élaboration du Code civil, ou Code Napoléon, promulgué en 1804.) Droit civil, branche du droit privé comportant les règles relatives à l'état et à la capacité des personnes, aux relations de famille, au patrimoine et à sa transmission, aux contrats, obligations et sûretés. Droits civils, droits conférés à tous les membres d'une société donnée, sans distinction d'âge, de sexe ou de nationalité, par opposition aux droits politiques ; dans un sens restreint, ceux des droits civils qui sont légalement refusés d'une façon formelle aux ressortissants d'un pays étranger. Liste civile, somme annuelle allouée au chef de l'État. Société civile, pour Hegel, ensemble des liens juridiques et économiques qui unissent les individus dans des rapports de dépendance réciproque. ● civil, civile (synonymes) adjectif (latin civilis, de civis, citoyen) Qui relève du citoyen, de son statut, en tant que...
Synonymes :
- laïc
civil, civile adjectif (de civil) Littéraire. Qui observe la politesse, les bonnes manières dans les relations sociales ; courtois, poli : On nous a reçus de façon fort peu civile.civil, civile (synonymes) adjectif (de civil) Littéraire. Qui observe la politesse, les bonnes manières dans les relations...
Synonymes :
- honnête
Contraires :
- incivil (littéraire)

civil, ile
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Relatif à l'état, aux citoyens, aux rapports entre les citoyens. état civil. Tribunal civil. Responsabilité civile. Guerre civile.
|| Année civile.
d2./d Qui n'est ni militaire ni religieux. Autorités civiles. Enterrement, mariage civil.
rII./r n. m.
d1./d Homme qui n'est ni militaire ni ecclésiastique.
|| En civil: qui n'est pas vêtu d'un uniforme.
d2./d Le civil: la vie civile (par oppos. à la vie militaire). Que faisiez-vous dans le civil?
d3./d DR Juridiction civile (par oppos. aux juridictions criminelle, pénale). Poursuivre qqn au civil.
rIII/r adj. Litt. Courtois, poli.

⇒CIVIL, ILE, adj.; CIVIL, subst. masc.
I.— Adjectif
A.— Vx, rare. Synon. de civilisé :
1. ... connoissant les avantages de la vie civile, sans avoir quitté le désert; et les charmes de la société, sans avoir perdu ceux de la solitude; ces Indiens se pouvoient vanter de jouir d'un bonheur qui n'avoit point eu d'exemple sur la terre.
CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 2, 1803, p. 445.
P. ext., vieilli. [En parlant d'une pers. ou de son comportement] Qui observe les usages du savoir-vivre, les règles de la civilité :
2. L'artiste ramassa la pièce avec un air très-satisfait et lui fit un très-gracieux accueil, car, bien que rapin, il savait vivre et était fort civil avec les étrangers.
MURGER, Scènes de la vie de bohème, 1851, p. 84.
B.— Usuel (souvent dans des syntagmes figés). Qui concerne les individus en tant que membres de la société organisée en État, et leurs rapports mutuels; qui concerne le citoyen ou un ensemble de citoyens.
1. Qui concerne l'ensemble des relations habituelles entre citoyens. Société civile, vie civile :
3. Le temps où l'homme ne croyait qu'aux dieux domestiques, est aussi le temps où il n'existait que des familles. (...). Qu'y a-t-il en effet de plus contradictoire que de vivre en société civile et d'avoir dans chaque famille des dieux particuliers?
FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 136.
Spécialement
a) [Relation d'hostilité] Discorde civile, guerre civile, troubles civils :
4. Les États-Unis n'imaginent pas d'autre guerre que la guerre civile. C'est toujours eux-mêmes et celui de leurs défauts que personnifie la nation ennemie qu'ils combattent dans chaque guerre.
GIRAUDOUX, Siegfried et le Limousin, 1922, p. 147.
b) [Relations de bon ordre entre citoyens garanties par la loi] Lois civiles; ordre civil; institutions civiles :
5. ... il faut manœuvrer l'homme, exercer la matière, trouver à des problèmes imprévus où la technique, l'économie, les lois civiles et les lois naturelles introduisent des exigences contradictoires, les solutions satisfaisantes.
VALÉRY, Variété I, 1924, p. 115.
2. Qui concerne les citoyens en tant que particuliers.
a) DR. (procédure judiciaire). Qui concerne l'activité répréhensible d'un particulier en tant qu'elle relève du droit civil. Procès civil. Dans les procès civils tout au moins, le magistrat jugerait aussi bien sur pièces; l'éloquence des avocats n'est que pour le public et surtout pour les plaideurs (ALAIN, Système des beaux-arts, 1920, p. 104).
SYNT. Affaires civiles, justice civile, matière civile, procédure civile, tribunal civil.
Mort civile (vx). Privation légale des droits civils, qui accompagnait une condamnation à mort ou à une peine perpétuelle. Les premiers légistes du conseil étaient pour que la mort civile entraînât la dissolution du contrat civil du mariage (LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 596).
Partie civile. Personne qui intervient dans un procès pénal pour réclamer la réparation du préjudice causé par l'infraction, et distincte de la condamnation encourue par son auteur. Se constituer, se porter, se rendre partie civile :
6. ... Attendu qu'Alfred, limonadier à Paris, a introduit une plainte contre Lagoupille, comme ayant reçu de celui-ci...
(...) Un coup de poing en plein visage, qu'il s'est porté partie civile et qu'il réclame cinq cents francs de dommages et intérêts; ...
COURTELINE, Un Client sérieux, 1897, 3, p. 76.
Intérêts civils. Dédommagement réclamé par la partie civile.
Requête civile. Voie extraordinaire, ouverte en certains cas relevant du Code civil et ayant pour but d'obtenir la cassation d'une décision rendue en dernier ressort.
b) Qui concerne le domaine d'activité normale d'un particulier dans le cadre de la société organisée
[P. oppos. à l'activité milit.] Autorités civiles et militaires, population civile, vêtements civils. Le passage de la vie civile à la vie militaire m'a paru assez dur, sans doute parce que je n'ai plus vingt ans (GREEN, Journal, 1942, p. 260). La préfecture envisage une sorte de service civil (CAMUS, La Peste, 1947, p. 1318) :
7. Lecourbe était un héros à la guerre; son énergie au milieu des soldats révoltés qu'il faisait rentrer dans le devoir à coups de sabre était une vertu militaire qui ne le disposait pas beaucoup, on peut croire, à l'exercice des vertus civiles, ...
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 2, 1855, p. 36.
SYNT. Pouvoirs civils; retourner à la vie civile. Commandant en chef civil et militaire (DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 107).
Courage civil (p. oppos. à courage militaire). Courage que manifeste un citoyen dans la vie publique.
[P. oppos. à la vie ecclésiastique ou relig.] Autorités civiles et ecclésiastiques. C'est une chose curieuse que cette double intervention du pouvoir religieux et du pouvoir civil dans le mariage et dans le divorce (ABOUT, La Grèce contemporaine, 1854, p. 267) :
8. Les évêques, les chefs du clergé chrétien étaient, de plus, (...), engagés dans l'organisation féodale, membres de la hiérarchie civile en même temps que de la hiérarchie ecclésiastique.
GUIZOT, Hist. gén. de la civilisation en Europe, 1828, p. 10.
Mariage civil. Mariage contracté devant l'autorité civile.
Enterrement civil. Enterrement effectué sans cérémonie religieuse.
[P. oppos. à l'activité pol. ou à la vie ecclésiastique] Droits, pouvoirs civils et politiques. En France, (...) tous les pouvoirs politiques et civils étaient réunis dans la main et soumis à la seule volonté de Louis XIV (DELÉCLUZE, Journal, 1828, p. 496).
P. méton. [En parlant de l'année du Calendrier, p. oppos. à astronomique, liturgique, scolaire, judiciaire, etc.] Année civile. Année de 365 ou 366 jours (comptés du 1er janvier au 31 décembre) utilisée pour dater dans les actes de la vie civile.
P. anal. Jour civil. Jour compté de 0 à 24 heures.
c) Qui concerne les droits ou les devoirs des particuliers dans le cadre de la société organisée.
SYNT. Droits civils. Droits garantis par le législateur à tout citoyen, et relatifs à l'état des personnes (mariage, religion, etc.), à la propriété. Liberté civile. Liberté d'exercer ces droits. Protection civile. Protection assurée en temps de guerre aux citoyens non mobilisés. Responsabilité civile. ,,Obligation pour une personne, de réparer un dommage subi par autrui à la suite de l'événement dont elle est responsable`` (RÉAU-ROND. 1951).
d) Qui concerne la situation d'un particulier
[Du point de vue des étapes de sa vie en tant qu'elles intéressent la société] État civil; actes, registre, officier de l'état civil.
[En parlant des ressources financières d'un chef d'État] Liste civile.
II.— Subst. masc.
A.— [P. oppos. à militaire ou à ecclésiastique]
1. Au sing. ou au plur. [En parlant d'un homme] Celui qui n'est ni militaire, ni prêtre. Un soldat de son escouade encore, Maurice Levasseur, en train, depuis une heure bientôt, de causer avec un civil (ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 4).
P. ext. Les civils. Ensemble des personnes qui n'appartiennent pas à l'armée. Nous respections le monde entier, les riches et les pauvres, les soldats et les civils, les jeunes et les vieux, les hommes et les bêtes (SARTRE, Les Mots, 1964, p. 186).
2. Au sing. (avec valeur de subst. neutre).
a) État de ce qui est du domaine civil :
9. Cette lettre fut un coup de foudre, le baron y voyait éclore les déchirements intestins qui tiraillent encore aujourd'hui le gouvernement de l'Algérie entre le civil et le militaire...
BALZAC, La Cousine Bette, 1846, p. 252.
Fam. Dans le civil. Dans la vie civile. Dans le civil, c'était chauffeur dans un château. C'était respectueux, bien embouché, ganté (VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 76).
b) Se mettre en civil. Endosser un vêtement civil, c'est-à-dire autre que la tenue militaire ou (plus rarement) religieuse. Deux curés en civil, qui juraient, buvaient et ne faisaient que parler de leurs maîtresses (RENARD, Journal, 1905, p. 968).
B.— Au sing. (avec valeur de subst. neutre), DR. [P. oppos. à la voie criminelle] Juridiction civile. Le civil et le criminel; poursuivre qqn au civil :
10. Les membres du conseil sont législateurs, administrateurs et magistrats; ils décident sans appel, à l'aide du jury, au civil et au criminel.
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 294.
Rem. 1. On rencontre, en arg. milit., quatre subst. masc. synon. de civil au sens de « homme qui n'est ni militaire, ni prêtre ». a) Ciblot (cf. F. DÉCHELETTE, L'Arg. des poilus, 1918). b) Civelot (cf. BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 40). Le subst. civelot au plur. peut désigner également « les vêtements civils » (attesté ds ROB. Suppl. 1970). c) Civio (cf. CENDRARS, La Main coupée, 1946, p. 274). d) Civlo(t) (cf. SAIN. Tranchées 1915, p. 141). 2. On rencontre ds la docum. le subst. masc. civilisme (formé p. anal. avec militarisme). Tendance à privilégier l'élément civil par rapport à l'élément militaire. Les prétentions du civilisme, si j'ose employer ce mot barbare, qui veut se subordonner le militaire (CLEMENCEAU, Vers la réparation, 1899, p. 5).
Prononc. et Orth. :[sivil]. LITTRÉ : ,,Au pluriel l's ne se lie pas``. Enq. : /sivil/. Ds Ac. 1694-1932, le subst. seulement depuis 1835. Étymol. et Hist. I. Adj. A. 1. 1290 [p. oppos. à criminel] cause ceville (A. Besanç. reg. mund. I, f° 173 ds GDF. Compl.); fin XIIIe s. droit civil (R. LULLE, Doctrine d'enfant ds Fr. mod., t. 41, p. 292); 1611 partie civile (COTGR.); 2. qui concerne le citoyen, sa vie, ses droits 1330 mort civile (G. DE DIGULLEVILLE, Pélerinage vie hum., 12057 ds T.-L.); 1355 civiles discordes (BERCHEURE, [Bersuire], f° 64 r° ds LITTRÉ); 1601 le Théâtre de la vie civile (MONTCHRESTIEN, Ep. ded. p. 5 ds IGLF); 1773-74 état civil (Beaumarchais ds BRUNOT t. 9, p. 902, note 8); 3. 1835 opposé à militaire ou à religieux (Ac.). B. Vers 1460 « poli, courtois » (MARTIAL D'AUVERGNE, Arrêts d'amour, p. 142 ds IGLF). II. Subst. 1835 opposé à militaire (Ac.). Empr. au lat. class. civilis A « qui concerne le citoyen, sa vie, ses droits » [opus, virtus, bellum, pax]; opposé à criminalis domaine jur. [jus, actio, res]; opposé à militaris, bellicus [officia, munera, dignitas]. B « affable, bienveillant ». Fréq. abs. littér. :3 485. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 6 792, b) 3 564; XXe s. : a) 4 155, b) 4615. Bbg. QUEM. /e s. t. 3, 1972.

civil, ile [sivil] adj. et n. m.
ÉTYM. 1290; lat. civilis, de civis. → Citoyen.
———
I
1 (XVIe). Vieilli (ou dans des expressions). Relatif à l'ensemble des citoyens. || La vie, la société civile.Loc. cour. || Guerre civile : guerre entre les citoyens d'un même État (cf. Guerre intestine). || Les barricades, les émeutes d'une guerre civile. Révolution.Littér. || Troubles civils. || Discorde civile.
1 (…) la guerre civile est le règne du crime (…)
Corneille, Sertorius, I, 1.
2 Un parti qui causa quelque émeute civile (…)
Molière, l'Étourdi, IV, 1.
Vx. || L'ordre civil, les lois civiles, les vertus civiles, propres à la vie en société organisée. Civique.
3 Les vertus civiles, qui font toute la douceur et toute l'harmonie de la société.
Massillon, Conty, in Littré.
4 Je veux chercher si, dans l'ordre civil, il peut y avoir quelque règle d'administration légitime et sûre (…)
Rousseau, Du contrat social, I.
Mod. || Droits civils, que la loi civile garantit à tous les citoyens. || L'exercice, la jouissance des droits civils.Liberté civile, liberté d'exercer ces droits. || Privation des droits civils (dite mort civile), abolie en 1854. || Les droits civils et les droits politiques.Le droit civil (opposé à droit criminel, commercial, public, constitutionnel…). Droit. || Étude du droit civil; professeur ( Civiliste), cours de droit civil. || À l'intérieur du droit privé, le droit civil se distingue de la procédure et du droit commercial (cf. Planiol, Droit civil, Introd., p. 10).
5 Le droit civil étant ainsi devenu la règle commune des citoyens (…)
Rousseau, De l'inégalité parmi les hommes, II.
6 Solon donna donc au peuple les droits civils et non les droits politiques.
Fustel de Coulanges, Leçons à l'impératrice…, p. 55.
7 L'exercice des droits civils est indépendant de l'exercice des droits politiques, lesquels s'acquièrent et se conservent conformément aux lois constitutionnelles et électorales.
Code civil, art. 7 (Loi du 26 juin 1889).
État civil. || Officier de l'état civil. || Acte (cit. 12) de l'état civil. || Registre de l'état civil. aussi État.
Liste civile. Liste.
Année civile, jour civil, adoptés pour les actes de la vie civile (opposé à astronomique). Année, jour.
2 (1290). Dr. Relatif aux rapports entre les individus (opposé à criminel). Relatif aux infractions aux lois. || Code civil. || Matière civile; procédure civile. || Procès civil, tribunal civil (opposé à tribunal correctionnel). || Chambre civile. || Audience civile.
(1611). || Partie civile.(En matière criminelle). || Se constituer, se porter, se rendre partie civile : demander des dommages-intérêts pour un préjudice causé, en dehors de la peine entraînée par le délit.
Intérêts civils : dédommagement que demande la partie civile. || Requête civile (Code de procédure civile, Première partie, L. IV, titre 2, art. 480 et suivants).
8 Toute personne qui se prétendra lésée par un crime ou délit pourra en rendre plainte et se constituer partie civile (…)
Code d'instruction criminelle, art. 63.
N. m. || Le civil et le criminel. || Poursuivre qqn au civil, devant le tribunal civil.
9 (…) Juge du civil comme du criminel.
Racine, les Plaideurs, II, 13.
3 (1718). Qui n'est pas militaire. || Un emploi civil. || Ingénieur civil. || Les autorités civiles. || Un vêtement civil. || Retourner à la vie civile.
10 La vie civile n'est pas clémente pour les anciens légionnaires.
P. Mac Orlan, la Bandera, VII, p. 84.
11 Ses habits civils lui semblaient tissés en toile d'araignée et ses souliers pouvaient se comparer à des ailes.
P. Mac Orlan, la Bandera, XIX, p. 229.
11.1 C'est un soldat encore, ou plutôt la moitié d'un soldat, car il est vêtu d'un calot et d'une vareuse militaires, mais avec un pantalon civil de couleur noire et des souliers en daim gris.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 96-97.
N. m. Homme qui n'est ni militaire, ni religieux. || Les militaires et les civils. Bourgeois, pékin. || S'habiller en civil. || Dans le civil : dans la vie civile. || Que fait-il dans le civil ?
11.2 Car nous voyons passer ces hommes qui, même quand ils portent le déguisement des civils, sont plus que ce qu'ils ont l'air d'être et, comme des dieux qui prenaient des formes d'hommes, sont « les militaires en civil ».
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 653.
Les civils : les personnes qui n'appartiennent pas à l'armée.
12 Il n'avait pas l'intention de heurter le patriotisme des civils; et personnellement il ne répugnait pas à la perspective d'une guerre (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, III, XIV, p. 188.
N. m. || Le civil : la vie civile.Dans le civil : hors de la situation définie (par le contexte), appartenance à un groupe, etc., assimilé à l'armée.
12.1 — Qu'était Borodine, demande Méry, « dans le civil », je veux dire : hors du Parti ?
— Journaliste, je crois.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 451.
4 Qui n'est pas religieux. || Mariage civil, contracté devant l'autorité civile. || Enterrement civil, effectué sans cérémonie religieuse.
———
II (1460). Vieilli. Qui observe les usages de la bonne société. Affable, aimable, courtois, empressé, galant, honnête, poli; civilité. || Un homme civil ayant du savoir-vivre. || Il n'a pas été très civil à mon égard.
13 Autrefois le rat de ville
Invita le rat des champs,
D'une façon fort civile,
À des reliefs d'ortolans.
La Fontaine, Fables, I, 9.
14 (…) les vieillards sont galants, polis et civils (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 74.
CONTR. (Du sens I) Naturel, sauvage… — Politique (droit). — Astronomique (année). — Criminel, commercial. — Militaire. — Religieux. — (Du sens II). Brutal, grossier, discourtois, impoli, malhonnête, rustre.
DÉR. Civilement, civiliser, civiliste, civilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • civil — civil …   Dictionnaire des rimes

  • civil — civ·il / si vəl/ adj [Latin civilis, from civis citizen] 1: concerning, befitting, or applying to individual citizens or to citizens as a whole a civil duty see also civil right 2: marked by public order: peaceable in behavior …   Law dictionary

  • civil — (Del lat. civīlis). 1. adj. ciudadano (ǁ perteneciente a la ciudad o a los ciudadanos). 2. Sociable, urbano, atento. 3. Que no es militar ni eclesiástico o religioso. Aviación civil. [m6]Cementerio civil. 4. Der. Perteneciente o relativo a las… …   Diccionario de la lengua española

  • Civil — Civ il, a. [L. civilis, fr. civis citizen: cf. F. civil. See {City}.] 1. Pertaining to a city or state, or to a citizen in his relations to his fellow citizens or to the state; within the city or state. [1913 Webster] 2. Subject to government;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • civil — civil, ile (si vil, vi l ; au pluriel l s ne se lie pas : des employés civils à tout le monde ; dites civil à.... cependant plusieurs prononcent cette s : ci vil z à....) adj. 1°   Qui concerne les citoyens. La vie, la société civile. Guerre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • civil — CIVÍL, Ă, civili, e, adj. Care priveşte pe cetăţenii unui stat (cu excepţia militarilor şi a reprezentanţilor bisericii) sau care aparţine, este specific acestor cetăţeni; care se referă la raporturile juridice ale cetăţenilor între ei (cu… …   Dicționar Român

  • civil — adjetivo 1. De la ciudad o de los ciudadanos, especialmente en oposición a lo oficial: sociedad civil, derechos civiles, obligaciones civiles. protección* civil. 2. Área: derecho De las relaciones entre personas privadas: contrato civil,… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Civil — y civilidad puede referirse a: Sociable Ciudadano Cívico Civismo Civilización Sociedad civil Organización civil u organización no gubernamental (ONG) Derecho civil Derechos civiles Ley civil o código civil Pleito civil Demanda civil Guardia civil …   Wikipedia Español

  • civil — CIVIL, ILE. adject. Qui regarde et qui concerne les Citoyens. La vie civile. La société civile. La guerre civile.Droit Civil, se prend pour La Jurisprudence Romaine, qu on appelle autrement Droit Ecrit. Cours de Droit Civil. Professeur en Droit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • civil — [siv′əl] adj. [OFr < L civilis < civis: see HOME] 1. of a citizen or citizens [civil rights] 2. of a community of citizens, their government, or their interrelations [civil service, civil war] 3. cultured; civilized 4. polite or courteous,… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.